Des projets qui se concrétisent !

GB2A Avocats et GB2A Finance ont participé au montage juridique et financier d’un projet d’envergure, le nouveau Centre européen de traitement, de recherche et d’hadronthérapie ARCHADE. Ce centre unique en Europe ouvrira en 2018. Le mois de février 2017 a marqué une étape supplémentaire dans le chantier de construction, avec la finalisation du clos couvert et son fameux « Gigot-Bitume » !

 

Qu’est-ce que l’hadronthérapie ?

L’hadronthérapie est une forme récente de radiothérapie pour le traitement de cancers actuellement inopérables, chimio et/ou radio-résistants. Le principe est simple : elle délivre une dose d’irradiation maximale à la tumeur, tout en épargnant au mieux les tissus sains du patient.

Le centre spécifique ARCHADE répondra aussi aux besoins considérables de recherche et développement dans ce domaine.

 

Une dimension régionale, nationale et internationale…

La direction du projet est assuré par Philippe LAGALLE, PDG de CYCLHAD et la direction scientifique quant à elle est assurée par le professeur Jean-Louis HABRAND, le chef de service de radiothérapie du Centre François BACLESSE. Ce projet industriel, piloté par CYCLHAD dans une première phase et Normandy Hadrontherapy dans une seconde, engendrera d’importantes retombées industrielles et économiques pour la région.

Il s’agit de techniques nouvelles qui existent depuis quelques temps au Japon, en Italie, en Allemagne ou en Autriche. Mais c’est aujourd’hui le seul projet concernant l’hadronthérapie en France, apportant des techniques innovantes. Les résultats de ces recherches sont attendus par la communauté médicale au niveau international.

 

Pour l’anecdote, le « gigot-bitume » ! 

Ce 10 février dernier, les ouvriers du chantier ARCHADE ont invité l’ensemble des intervenants du projet construction à un « Gigot-Bitume ». Ceci est une véritable tradition dans le secteur du bâtiment qui marque la finalisation du clos couvert. Pour ce faire, les ouvriers ont cuit un gigot dans du bitume placé dans une marmite chauffée à 300 °C !

Ci-dessous la photographie du socle du futur cychlotron ! Tout est prêt pour accueillir les futures installations ! Bravo aux ouvriers et à la Région Normandie ! »