Grégory BERKOVICZ, gérant et avocat associé du cabinet GB2A, était au micro de RCF jeudi 16 février, lors de l’émission Esprit d’Entreprendre animée par Emile FOUDA.

Chaque jeudi, Emile FOUDA reçoit dans son émission un acteur du monde régional.
Monsieur BERKOVICZ, entrepreneur, revient sur la genèse du groupe GB2A lors de cette interview : « […] Ce que j’aime dans l’acte de construire et l’acte d’entreprendre (…), c’est lancer une idée, une initiative, essayer de la tester et puis petit à petit patiemment construire avec des petites briques une entreprise, un projet et en voir à un moment donné le résultat qui de toute façon nous dépasse. Ce qui est intéressant dans l’action d’entreprendre c’est ça, c’est qu’à un moment donné cette entreprise nous dépasse, elle est plus que nous, elle est l’ensemble de tous ceux qui y participent.»
Il explique notamment explique la création du groupe, ainsi que de ses 4 sociétés : GB2A Avocat, GB2A Finance, GB2A Ingénierie et GB2A Projets « (…) j’ai pu monter mon cabinet qui était un cabinet d’avocats assez traditionnel au départ et puis qui s’est rapidement transformé effectivement en un groupe d’entreprises (…) un peu plus original dans sa conception »  – « , le juridique, qui est ma spécialité, à un moment donné m’est apparu comme étant insuffisant. C’est comme ça qu’on a créé, à partir du cabinet d’avocat, (..) des sociétés filiales qui ont d’autres spécialités et qui font par exemple : du conseil financier parce que tous ces projets ont besoin de financement »
« […]on a créé des filiales et aujourd’hui (…) on est sans doute le seul groupe en France à être capable de fournir un service juridique, financier et technique dans ce domaine des partenariats publics-privés et des concessions. »
L’avocat associé du cabinet GB2A nous parle de sa spécialité : Le Droit Public des Affaires et nous parle des Partenariats Public-Privé : « (…) tout ce qui est public dans ce pays, rencontre à un moment donné l’activité économique et les entreprises. Soit pour réaliser des grands travaux, soit pour réaliser des équipements, soit encore pour cogérer des services publics. Tout ce qu’on appelle les services publics industriels et commerciaux. C’est-à-dire tous les services publics qui ont un volet économique. Et c’est cette espèce de zone frontière entre le secteur public et le secteur privé qui m’a très vite passionnée »

«  On est quelques-uns à avoir été sur des métiers dit de traducteurs, entre justement le secteur public et le secteur privé dans le cadre des activités économiques.  »
Monsieur BERKOVICZ nous parle notamment des difficultés et des forces que GB2A a pu tirer de par son installation en province.